sapin

Sapin de Noël : lequel est le plus écolo?

À l’approche des fêtes, s’il y a bien un incontournable, c’est le sapin de Noël. Il fait partie d’une tradition millénaire qui enjolive nos demeures, illumine les cœurs et nous plonge aussitôt dans l’ambiance de Noël. Majestueux symbole de renouveau et de lumière, il fut célébré lors du solstice d’hiver à l’occasion de rites païens.

Quand vient le temps de choisir l’arbre qui ornera notre maison aujourd’hui, plusieurs options s’offrent à nous, mais laquelle est vraiment la plus écologique? Voici quelques pistes pour vous aider à faire le bon choix.

Le sapin artificiel

Il faudrait le conserver pendant au moins 20 ans pour qu’il soit réellement écologique, selon une étude d’Ellipsos en 2009. Bien qu’il soit durable, économique et ne perde pas ses aiguilles, il est fabriqué avec du PVC, du plastique et de l’aluminium, sans compter la peinture qui contient des particules de plomb. De plus, avant d’atterrir dans notre salon, il a déjà parcouru bien des kilomètres en avion. On calcule que l’arbre artificiel contribue près de trois fois plus aux changements climatiques et à l’épuisement des ressources que le sapin naturel.

Un arbre naturel : oui, mais lequel?

L’arbre naturel demeure le choix traditionnel du temps des fêtes. Coupé à la base du tronc, il nous fait la grâce de sa présence éphémère dans nos maisons, car il finit toujours par se dessécher, comme les fleurs coupées. Saviez-vous que pour produire un sapin de Noël de 2,5 mètres, il faut 14 ans de travail entre l’ensemencement et la coupe?

Une fois chez le marchand de sapins, il faut choisir entre arbre cultivé et sauvageon. Les sapins cultivés sont produits dans le but d’être coupés et vendus pour les fêtes, et ce, depuis environ 70 ans au Québec. On retrouve parfois des arbres semi-cultivés, un peu moins dispendieux ; ils ont été taillés moins fréquemment au cours de leur croissance. La quantité d’énergie consommée pendant la période de culture et de production est quasiment identique à celle utilisée pour fabriquer le sapin synthétique, mais l’arbre naturel ne contient ni peinture, plastique ou particules de plomb.

Ces deux types d’arbres représentent une ressource renouvelable, recyclable et compostable. Ils sont remplacés par de nouvelles pousses dès leur récolte. À noter toutefois qu’une plantation n’utilisant pas de pesticides ou de produits chimiques est à privilégier. Quant aux sauvageons, ils ont été prélevés dans un milieu naturel et sont généralement issus d’une coupe à blanc néfaste pour l’environnement, et sont donc à éviter.

Petit truc pour l’achat

 Pour profiter de votre conifère le plus longtemps possible, vérifiez sa fraîcheur à l’achat. Saisissez une branche entre votre pouce et votre index, puis tirez-la vers vous ; un arbre frais ne laissera pas tomber plus de 5 à 10 aiguilles dans votre main. L’autocueillette dans une sapinière du Québec peut également être une belle activité en famille.

Et l’arbre en pot?

 Bien que cette idée semble parfaite, l’arbre vivant en pot provient d’un milieu naturel. Le placer à l’intérieur le priverait d’une période de dormance nécessaire. Même s’il parvenait à s’adapter au climat et à la luminosité de la maison, le sapin serait probablement victime d’un choc fatal à son retour dehors, après les fêtes. Par contre, les petits conifères d’intérieur comme le cyprès et le pin de Norfolk pourraient être des choix alternatifs intéressants. Ils demeurent malgré tout fragiles ; un arrosage assidu et une température stable sont essentiels.

 Y avez-vous pensé?

  • Fabriquer son propre sapin à partir de matériaux de votre bac de recyclage? Une belle activité créative et artistique à faire avec les enfants!
  • Quelques compagnies offrent maintenant la location d’arbres de Noël. Votre arbre est pris en charge du début à la fin.
  • Au cours des dernières années, la compagnie Cascades proposait des sapins fabriqués entièrement de carton recyclé, provenant de la forêt urbaine, c’est-à-dire de nos bacs de recyclage.
  • Vous avez une grande cour? Pourquoi ne pas cultiver votre propre sapin et le voir grandir? La satisfaction et l’appréciation n’en seront que plus grandes lorsqu’il sera assez grand pour l’inviter dans votre foyer.

Trouver une sapinière pour cueillir soi-même son sapin : http://www.monbeausapinnaturel.com

Sources :

Fondation David Suzuki :

https://fr.davidsuzuki.org/mode-de-vie/lequel-plus-ecologique-arbre-de-noel-artificiel-vrai-sapin/

CAA Québec :

https://www.caaquebec.com/fr/a-la-maison/conseils/capsules-conseils/conseil/show/sujet/noel-magique-et-ecologique/

Équiterre :

https://www.equiterre.org/geste/noel-ecolo-colore#Sapin

APANQ

http://apanq.qc.ca/environnement/arbre-naturel/

MAPAQ

https://www.quebec.ca/agriculture-environnement-et-ressources-naturelles/agriculture/industrie-agricole-au-quebec/productions-agricoles/culture-des-arbres-de-noel/

Ellipsos – étude :

https://www.dropbox.com/s/vhq9lmxnkudxuc0/Christmas-Tree-LCA-ellipsos.pdf?dl=0

Pour en savoir plus : La protection de la biodiversité : une affaire de tous

https://www.collectifbois.ca/nouvelles/la-protection-de-la-biodiversite-une-affaire-de-tous/