mini maison

Les mini-maisons, une tendance au Québec

Avez-vous déjà songé d’habiter dans une mini-maison ? Quelles que soient les raisons qui justifient votre réticence, laissez-nous vous édifier un peu sur la réalité de ces mini-maisons.

Qu’est-ce qu’une mini-maison ?

Tout comme son nom l’indique, c’est des maisons communément appelées « tiny house », pouvant mesurer entre 300 à 600 pc. Construites très souvent sur une plateforme du genre remorque ou sur du pilotis, blocs ou pieux, les mini-maisons deviennent de plus en plus prisées particulièrement au Québec.

Les avantages et inconvénients d’une mini-maison

Certes, comme tous investissements, il est primordial de cerner les avantages et les inconvénients avant de s’engager. En ce qui concerne les mini-maisons, les avantages sont multiples dans le contexte actuel au Québec, car elles sont :

  • Abordables et facile à entretenir

En effet, les prix d’une construction varient entre 50 000 $ à 90 000 $, selon le choix des matériaux, des installations et de l’équipement utilisés. En plus, elles nécessitent moins de travail de réparation, d’entretien et de ménage que dans une maison traditionnelle.

  • Économie d’énergie

L’espace étant réduit, les mini-maisons consomment beaucoup moins de chauffage, air climatisé ou de luminaires, si elles sont bien isolées bien sûr.

  • Écologiques

L’écologie est au cœur de l’identité des mini-maisons. Elles peuvent être construites avec peu de matériaux, de même qu’avec ceux recyclés. En plus, comme nous pouvons malheureusement le constater, des forêts entières disparaissent au détriment de nouveaux développements, tandis que les mini-maisons peuvent s’installer sur de petits terrains.

Malgré tous les avantages non exhaustifs cités ci-dessus, les inconvénients des mini-maisons sont quand même à étudier avant de s’y lancer. Nous pouvons citer entre autres :

  • La réticence de certaines villes

Certaines villes sont plus réticentes envers la prolifération et l’installation des mini-maisons, souvent perçues comme une menace sur la valeur foncière des quartiers environnants. Pour ce faire, nous vous conseillons de vous informer auprès de votre municipalité pour plus d’information.

  • Difficultés d’avoir un prêt hypothécaire

Avec les coûts faibles de construction, certaines institutions financières peuvent refuser de financer ce type d’investissement. Donc, il faut préalablement trouver une alternative à toutes éventualités.

  • Pas de prise de valeur

Contrairement à une maison traditionnelle bâtie sur une fondation solide, les mini-maisons ne sont pas considérées comme un investissement ; ainsi, elles ne prennent pas de valeur au fil du temps.

Pour plus d’information :

Image : Micro Maison Lumbec

Lumbec.com

Le mouvement des mini-maisons au Québec

7 raisons d’acheter une minimaison