Utiliser le bois, c’est bon pour l’environnement

L’utilisation du bois est non seulement bénéfique sur le plan socioéconomique pour les communautés du Québec, elle l’est également pour l’environnement.

L’utilisation du bois est bien entendu bénéfique pour l’atmosphère : chaque fois qu’on utilise 1 mètre cube de bois en remplacement du béton et de l’acier, on réduit d’une tonne les émissions de GES.

L’utilisation du bois est aussi bénéfique pour les écosystèmes forestiers : la récolte des arbres à maturité permet d’ouvrir le couvert forestier laissant ainsi la chance aux jeunes tiges d’avenir de prendre la relève. Ce faisant, ces jeunes tiges accentuent leur croissance et peuvent à leur tour stocker le carbone.

Au Québec, les pratiques forestières sont alignées sur les grandes dynamiques naturelles des écosystèmes forestiers. Les modes de récolte utilisés permettent de miser en grande partie sur la régénération naturelle. La plantation d’arbre n’est nécessaire que pour 20 % des aires de récolte.

Cette approche contribue au maintien de la biodiversité dans les écosystèmes forestiers québécois.

Enfin, le niveau de récolte des bois se fait dans le respect de la possibilité forestière qui est le volume annuel de bois que l’on peut récolter à perpétuité, sans diminuer la capacité productive du milieu forestier.

En Outaouais, la possibilité forestière totale s’établit à 4,69 millions de mètres cubes de bois alors que le niveau de récolte annuel des dernières années est de l’ordre de 2 millions de mètres cubes. Ceci laisse place à de nouvelles opportunités de développement socioéconomique pour notre région.

 

Source : Pourquoi l’exploitation des forêts est-elle indispensable? Récupéré de : https://www.bois.com/planete/foret/exploitation. Consulté le 3 octobre 2019.