Les amoureux du bois : qui sont-ils?

Les amoureux du bois peuvent travailler dans des usines pour fabriquer pâte et papiers, ou encore des meubles, des maisons, des escaliers, des murs d’escalade…

Natacha Émond est enseignante au Collège Saint-Alexandre. Comme elle a à cœur l’environnement, elle soutient l’initiative d’un projet parascolaire : « L’idée vient des élèves de 2e secondaire du comité environnement. Nous avons fait une demande de financement pour un projet de plantations de pommier sur les terrains du Collège. La plantation d’arbre vise à réduire les GES, remplacer les arbres coupés à Gatineau en raison de l’agrile du frêne et à guider l’apprentissage des élèves en lien avec l’entretien des arbres fruitiers. »

Michel Bergeron est retraité du Ministère de la Faune et des parcs. Il a passé toute sa carrière en forêt : « Mon rôle était de préserver la faune, qui est liée directement à la forêt. Sans la richesse de ce milieu de vie, la faune n’existe pas. Je travaillais à protéger cette ressource, pour toutes les générations à venir. Aujourd’hui retraité, je profite de la forêt autrement, que ce soit en pêchant ou en chassant. Dans cet endroit calme et apaisant, je me sens ancré dans le moment présent. »

Nicolas Carrière est programmeur informatique et un grand amoureux de la forêt. Il passe tous ses étés au chalet de son enfance, à deux heures de la ville : « C’est dur à expliquer avec des mots, mais je crois que la principale raison pourquoi j’aime tant aller au chalet, c’est parce que ça me permet d’échapper à la ville, le rythme fou du quotidien. Il n’y a rien de mieux que de s’asseoir en forêt sur le quai ou autour d’un feu et profiter du moment présent. Oui, c’est ça, je crois… profiter du moment présent. Respirer l’air frais, travailler à l’extérieur, jouer avec les enfants, ne pas vraiment avoir d’horaire, etc. »

Et vous, êtes-vous un amoureux du bois?

Pour connaître d’autres amoureux du bois: http://www.collectifbois.ca/element5-le-bois-massif-est-lavenir-de-larchitecture/