Le bois lamellé-croisé : bâtir toujours plus haut!

Saviez-vous que la plus haute tour au monde 100 % en bois est québécoise? Il s’agit de la tour Origine de 13 étages dans le secteur Pointe-aux-lièvres à Québec. Les bâtiments en hauteur sont de plus en plus nombreux à être construits en bois d’ingénierie au Québec. En effet, les systèmes de construction modernes et novateurs utilisant les panneaux massifs de type lamellé-croisé (CLT) s’avèrent une solution intéressante pour le secteur de la construction.

«Les panneaux de bois lamellé-croisé consistent en une multitude de couches de planches de bois d’œuvre empilées perpendiculairement et reliées entre elles à l’aide d’adhésifs structuraux ou de goujons. Chaque morceau est posé dans le sens inverse du précédent (perpendiculairement), ce qui donne des panneaux et des poutres de très, très grande résistance. Le nombre de couches varie de 3 à 9, selon la résistance, ou la portée voulue (jusqu’à 15 pouces d’épaisseur, 19,5 mètres de longs et 2,4 mètres de large). Au Québec l’épinette noire représente environ 90% de l’essence de bois utilisée pour le CLT.»[1]

 

Voici 10 bonnes raisons de choisir les systèmes de construction en CLT : 

  • Le CLT est un excellent produit structural pour les grands bâtiments multi-résidentiels, institutionnels et commerciaux;
  • Il est durable, performant et respecte toutes les normes du bâtiment : sécurité incendie, résistance sismique, rendement thermique, autres;
  • Il est entièrement fabriqué à l’aide du bois, une ressource renouvelable et recyclable;
  • Il contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre;
  • Il offre la possibilité d’exposer le bois et ainsi bénéficier de l’aspect chaleureux de ce matériau ;
  • Il est une alternative concurrentielle au béton et à l’acier;
  • Il confère une grande rapidité d’exécution du bâtiment sur le chantier en raison de la préfabrication en usine;
  • Il possède d’intéressantes performances thermiques;
  • Il est plus léger que l’acier et le béton, ce qui permet des économies au niveau des fondations des grands édifices;
  • Il permet de réduire les déchets au chantier ainsi que les activités de transport du matériel.

 

Source : www.ecohabitation.com/guides/1125/bois-massif-a-lhorizon-dans-la-construction-quebecoise/

[1] https://cecobois.com/bois-lamelle-croise-clt