ABRI-TECH, l’environnement au cœur de l’innovation

Avec le réchauffement climatique dont les conséquences se font déjà sentir au niveau mondial, de multiples solutions émergent pour assurer la continuité de la vie sur terre.

C’est dans cette perspective que s’inscrit ABRI-TECH inc., fondée par l’ingénieur civil et géologue de formation, Dr. Peter Fransham qui a développé et perfectionné des technologies de pyrolyse et de séchage de la biomasse. La technologie permet de convertir les sous-produits ligneux et végétaux de différentes industries (forestière, agricole, recyclage, etc.) en bio-huile ; il s’agit d’une précieuse alternative aux énergies polluantes.

Selon P. Fransham, tout a commencé en 1988 dans ses recherches de charbon actif pour la purification de l’eau contaminée par le développement des puits de pétrole. Il collabore avec son collègue Dr Scott de l’université de Waterloo, qui avait développé la technologie à petite échelle. Même si le concept d’origine soit techniquement viable, elle était un peu complexe pour une commercialisation généralisée. C’est de là que Dr. Fransham a travaillé sur l’amélioration des processus, au point que les biocarburants peuvent désormais rivaliser avec le pétrole traditionnel.

Partenariat avec le groupe Leggett

L’opportunité de s’associer avec d’autres entreprises n’a jamais manquée. Comme l’affirme Dr Fransham : « Lorsque vous disposez d’une technologie innovante, vous êtes sollicités par plusieurs personnes et entreprises. Tout ce que vous avez à faire, est de renoncer au contrôle de votre entreprise et de votre technologie. »

Ceci étant impensable pour l’ingénieur, il s’est associé avec le Groupe Leggett il y a douze ans, et travaille ensemble sur le développement de la technologie. « J’ai de bonnes relations avec le Goupe Leggett, afirme Dr Fransham. Il gère toute la gestion et moi les compétences techniques. Cela me permet de me concentrer sur la technologie et d’assurer le contrôle de la qualité. »

Cette étroite collaboration leur a permis d’acquérir une clientèle en Europe particulièrement en Russie, qui devraient démarrer de nombreuses usines de pyrolyse ABRI-Tech en 2020.

Les défis à relever

L’énergie renouvelable étant plus en demande en Europe qu’en Amérique du Nord, ABRI-TECH inc. est à la recherche de nouveaux marchés. Comme le dit P. Fransham : « nous sommes les seuls en affaires au Canada, ce marché est si grand et nous ne devrions pas avoir de concurrence. Nous sommes bien connus au Canada, mais la pyrolyse suscite actuellement peu d’intérêt. De plus, nous développons présentement un nouveau projet qui consiste à transformer la bio-huile en liquide, puis en gaz naturel synthétique qui produit de l’électricité. Cela pourrait permettre d’alimenter en électricité les communautés non servies à l’intérieur du Canada. »

En savoir plus sur nos membres